Chasseur de voix

Publié le

 

Je prèfere écouter le crépitement de la pluie sur le toit que d’entendre tes insultes « petit calominateur !» 

Tes  insultes sont violentes, aiguisées tels les couteaux des Talibans.

Elles transpercent nos coeurs mais sans nous faire chavirer, car nous sommes forts pour une cause, comme tu l’as fait imprimer dans tes affiches « Pour une France forte ».

Tu as une haine féroce contre les immigrés, alors que toi-meme tu en est un, venu de Hongrie.

 

Travail

 

Tu es un étranger comme nous tous, comme ces travailleurs sans-papiers qui nettoient les rues de Paris. Ne  sont-ils  la fierté de la France ?

Pour gonfler les rangs du défilé du 14 juillet, n’as-tu pas fait appel aux armées de leurs pays d’origines, ex colonies de la France ?

 

Guerre

 

Leurs grands-pères, leurs papas enrôlés sous le drapeau  tricolore ont fait toutes les sales guerres : Mexique, Crimée, Rif, Espagne, Madagascar, Indochine, 14/18, 39/45, Algèrie... Les Tabors, les Zouaves, les Tirailleurs sénégalais... débarqués en Provence n’ont-ils pas libérée la France  sous la botte allemande? Tant de cimetières : Verdun, Alsace ... pouraient en témoigner.

 

Gauche

 

Tu nous traite de rouges, de socialistes, de communistes... Oui nous le sommes. Nous sommes de la gauche. Nous l’assumons avec fierté. Nous sommes une autre alternative politique, économique, sociale... Nous « c’est l’humain d’abord » qui prime. Oublies-tu nos victoires, nos travaux pour l’édifice républicain ?

 

Eléction

 

Tu dragues Marine pour qu’elle te donne des voix. Audacieusement, tu enfourches le programme  de son parti Extreme droite pour en faire ton propre cheval de bataille. Tu n’es qu’un pasticheur, un usurpateur. Tu es capable de toute manoeuvre fallacieuse pour arriver à ta fin. Est-ce la voix honnète pour une sortie de crise ?

 

Adversaires

Tu confonds adversaires politiques et ennemis publics, en promettant de les accrocher au crochet du boucher, en nettoyant au kaecher les banlieux des jeunes. Ainsi tu as allumé le feu de la rébellion.

 

Exilés

 

Tu as fermé le centre de San gatt, coupant le rêve des Afghans, Irakiens... demandeurs d’asile Outre Manche.

 

Islam

 

Tu refuses le vote des étrangers, car tu crainds d’avoir des élus musulmans, n’es-tu pas celui qui a fait sortir l’islam des caves, créer un ordre musulman, leur donner une ancienne caserne en guise de mosquée ? Où places-tu la laicité, les valeurs républicaines, le vivre ensemble, la cohésion sociale ?

 

Défense

 

Tu es le va-t-en-guerre qui a arrosé la libye avec les bombardiers de la république, tuant de pauvres civiles et Kadhafi, ton invité de marque, plantant sa tente dans les jardins fleuris de l’Elysée.

 

 Nacer BOUDJOU

31 mai 2012

Publié dans Politique

Commenter cet article