Un visiteur particulier au Louvres

Publié le

 

Que fait-on pour mettre en cage ce dangereux malade de Kadhafi ? On impose des bracelets aux récidivistes après leurs carnages, des juges sont révoqués pour manque de prévention, et on laisse un homme « danger public de première ordre » d’ agir à sa guise, dans une jungle,  loin des lois qui régissent une société humaine.

Il est responsable millions d’individus, de familles, d’enfants, de personnes âgées. Et nous sommes responsables devant les consciences humaines si nous ne faisons rien pour l’empêcher.

L’Europe l’avait ragaillardi, lui fournit jusqu’à présent des armes tant qu’il y a du pétrole. De surcroît, on lui a vendu des centrales nucléaires, lui a effacé tous ses crimes contre l’humanité: assassinats des ses opposants, affaire Lockerbie, affaire de Gafsa, infirmières bulgares, bande Aouzou… Et d’autres dossiers non élucidés qui portent atteinte à la sécurité de l’individu.

On le reçoit en grande pompe dans des palais prestigieux, on lui plante sa tente de Cirque Amar au pied de la Tour Eiffel. Inculte qu’il est on lui fait même visiter le musée du Louvres. Et de belles promenades sur la Seine dans un bateau mouche pour embellir son agenda de la journée parisienne. Sachant, que les droits et le respect de la personne humaine n’en connait que dalle pour ce malade atteint de schizoïde, venu du désert.

Histoire

Du haut de sa tribune, emmitouflé dans sa gandoura,  il promet que les foudres du ciel s’abattront sur les rats, faisant allusion aux citoyens libyens, qui dont l’ancien temps ont fourni la dynastie des Sévère à l’empire romain :  Septime Sévère, Caracalla (dont avec son frère Geta comme coempereur), Macrin, de (dont avec son fils Diaduménien comme coempereur), Élagabal, Sévère Alexandre. Lesquels ont rendu florissant le pourtour sud de la Méditerranée.

Cette Libye matrice du monde gréco-latine et berbère a engendré aussi Sheshonq Ierprince Mâchaouach, fondateur de la XXIIe dynastie en Egypte qui gouverna l'Égypte. Une liste de pharaons se succéda dans son règne : Sheshonq Ier ou Chechanq, Nimlot Ier, Osorkon Ier, Takélot Ier Pimay ou Pamy.

Sheshonq est appelé Sesonchôsis par Manéthon qui lui compte vingt et un ans de règne. Il serait le Sesaq ou Shishak de la Bible. De là après une victoire militaire sur les armées pharaoniques est née le calendrier berbère.

 

Ce bédouin de Kadhafi a déchainé des foudres : « après moi, c’est le déluge » aurait-il dit. Derrière un décore de déluge (ruines de son palais détruit par l’aviation de Reagan), il traitait les libyens de tous les noms pour les amoindrir, comme l’a déjà fait Bouteflika en visitant la Kabylie. Les hommes du sérail et de la dictature se ressemblent dans leurs actes barbares.

 

Mais le peuple a juré d’avoir sa peau, déjà on compte un grand nombre de déserteurs. Des villes dans le désert loin les unes des autres ont été libérées de l’administration kadhafienne.

 

Nacer Boudjou

24 02 2011

 

 

 

Publié dans Politique

Commenter cet article