Première zigounette de France

Publié le

5734561035_4d48def2c8.jpg

 

Il est à remarquer que DSK ne maitrise pas sa libido en la refoulant. Tel une bête libidineuse, il se frotte à tout jupon, lorsque les robes de chambres d’hôtels les plus futées lui font défaut.

 

 

Non seulement il tente de se procurer de la satisfaction en assouvissant ses appétits sexuels, mais en plus il use de son physique de joueur de rugby pour maitriser sur le sol ses proies. Il ne se rend pas compte  de la suite de ses frasques, vu de sa dimension pharaonique, régnant sur tous les continents via les succursales du FMI. Il ne sera plus parmi ceux qui siègent pour le destin  des pays croulant sous le poids de l’Euro et de la détresse boursière.

S’il s’avère que toutes les charges qui pèsent sur lui sont authentiques, DSK perdra tout : carrière politique (primaires socialistes), candidat à l’élection présidentielle, poste de patron de FMI… et risque la prison à vie. Cependant en contre partie, la zigounette de DSK est élue première zigounette en France. Pour autant, la gauche sera-t-elle orpheline d’un violeur, d’un obsédé sexuel ? La France n’a pas besoin d’un homme qui pratique la fellation sur ses subalternes, celui qui ne regarde que les dessous  d’une femme.

Entendons-nous bien que la priorité est au chômage, le résorber, à la vie sociale qui tire sa sonnette d’alarme, à l’austérité… L’ex patron du FMI est disqualifié pour  la course à l’Elysée. Toutes les victimes qui se sont tues jusqu’à ce jour parleront-elles un même langage,  pour enfoncer le clou de ses abus sexuels.

Il est arrêté comme un vulgaire bandit, menottes aux poignets derrière le dos, sous escorte policière. Il est inculpé à New York d’ « agression sexuelle, séquestration de personne et tentative de viol. »

Nacer BOUDJOU

 

 

Publié dans Politique

Commenter cet article