Mahomet ou autres… liberté d'expression

Publié le

 1242162083_7cb33e0560.jpg

Puisque Mahomet ou Mohamed est le prophète comme le croient tous les musulmans et même les fidèles issus des autres religions (pas les agnostiques), pourvu d'un pouvoir divin, s'il se sent offensé dans son amour propre, le fait d'être représenté dans des films, caricatures, romans… il pourrait bien intervenir, sans l'aide de personnes. Ces personnes illuminées, qui s'autoproclament magistrats suprêmes, jugeant la société et ses mœurs à leur guise.

De quel droit juge-t-on un artiste? De quel droit parle-t-on à la place des divinités et des prophéties?

N'est-il pas loisible de figurer, d'allégoriser n'importe qui, y compris les prophètes, les dieux…

S'il faut interdire, il faut interdire l'assassinat des pauvres innocents, le kidnapping des journalises au Sahel, la liberté d'expression, l'inquisition, la destruction des Bouddhas, des mausolées de Tombouctou, des églises au Nigeria, le mutisme  devant la folie de Bachar Assad en Syrie…

En panne d'initiatives tolérantes, basées sur le partage  et le respect de l'autre… ces obscurantistes tombent dans le piège  de l'aveuglément, du fanatisme  à outrance.

Que Dieu vous remette sur la bonne voie chers humains en mal du siècle !

NB

20/09/2012

Publié dans Arts

Commenter cet article