Identité Nationale dites-vous !

Publié le

5326112501_a6df001f5f.jpg
Quelle maladresse politique post électorale que de confiner les citoyens français (de toute obédience bien entendu et de toute couleur assurément) dans une identité nationale franco-française (très gauloise, avec Astérix sur le podium).

Une définition qui se veut sectaire, désintégrante, de couleur toute blanche, aussi blanche qu’un cachet d’aspirine qui ne guérit pas le patient d’une simple migraine.

A vouloir renverser la vapeur, on s’étouffe de ses émulations. « On l’a dans le baba ! » aurait dit quiconque. Laver plus blanc que blanc, on se fourgue d’une blancheur maladive.

Au lieu de balayer la poussière devant sa porte, on la ramène chez soi. Et on s’enfonce le doigt dans l’œil. La purification des races, plutôt l’épuration ethnique n’a pas suffi hors des frontières.
On dresse la population migrante, les croyances, le chômage… comme causes de la crise socio économique. Alors que tous les pays. Sont dans le pétrin. La faillite du gouvernement grec est-elle due aux étrangers, aux gens du voyage ?

Cependant, aux élections régionales françaises, le FN avec 12 %, s’est nourri des dividendes des débats sur l’Identité Nationale. Il en est sorti farouche et menaçant vis-à-vis de la population qui a fait les 30 glorieuses et les tirailleurs qui ont arrosé les tranchées de leur sang.

par Nacer Boudjou, mercredi 17 mars 2010

Publié dans Politique

Commenter cet article