APPEL DE SOUTIEN AU PEUPLE TUNISIEN

Publié le

En Tunisie, la colère de la rue monte au créneau et des têtes tombent: 4 ministres, gouverneurs limogés, et des promesses pour sortir de la crise... Il n’y aura pas de tunisiens de seconde zone

 

Nous citoyens du bassin de Longwy condamnons avec vigueur ce qui est en train de se passer en Tunisie dans les villes: Kasserine, Sidi Bouzid, Thala... La révolte se propage sur l'ensemble du territoire où la police tire à balles réelles sur des manifestants pacifiques. Nous dénombrons plus de 50 morts et des centaines de blessés. Après la révolte de la semoule, de la révolte étouffée du bassin minier de Gafsa en 2008, on tire sur une population descendue dans la rue, pour demander un minimum pour vivre loyalement.

 

Nous présentons nos condoléances les plus attristés aux familles des victimes et à tout le peuple tunisien pour les martyrs tombés pour le droit au travail, à la liberté et à la dignité.

 

Nous condamnons énergiquement l'injustice, l'arbitraire... exercées sur une population vivant en marge du développement économique performant, car elle ne se trouve pas dans la zone côtière, classée "zone touristique privilégiée", destination des français huppés, pour se prélasser au soleil africain.

 

Nous condamnons avec force ce carnage dont la responsabilité incombe entièrement au pouvoir ainsi que la répression et l'assassinat provoqués lors des protestations populaires qui ont démarré le 17 décembre 2010 suite à l’immolation d’un jeune diplômé chômeur.

 

Nous condamnons un régime bâti sur le clientélisme, passe-droit, corruption et ne s'exprime que par une répression sanglante intolérable contre un peuple désarmé.

 

Il est temps que le gouvernement français, l'Union européenne et toute la classe  poliique de toutes obédiences sortent de leur silence complice, et utilisent les divers moyens de pression dont ils disposent pour contraindre le président Z.Ben Ali à se mettre à l'écoute de l'appel de détresse de toute la population, et que les forces de l'opposition puissent être entendues, et que le pouvoir engage sans tarder les profondes réformes démocratiques qui s'imposent.

 

Les citoyens longoviciens solidaires à la liberté et à l'émancipation de tout peuple se tient aux côtés du peuple tunisien dans sa juste lutte pour sa dignité, et réaffirme son soutien aux organisations syndicales, politiques et à la société civile, notamment le Parti Démocratique Progressiste, le Parti Ouvrier Communiste Tunisien, l'Union Générale des Travailleurs Tunisiens et l'Union Générale des Etudiants de Tunisie, ainsi que le mouvement associatif qui luttent courageusement et sans concession en première ligne contre le régime corrompu et despotique et subissent de plein fouet sa répression.

 

En conséquence, nous exigeons à ce que le gouvernement en place:

 

• Ordonne aux forces de l'ordre et à l'armée de stopper le quadrillage des villes et de retourner dans leurs casernes

• Lève le couvre-feu

• Poursuit en justice ceux qui ont exécuté ces crimes

• Engage des réformes en profondeur: économique, sociale, avec des plans d'investissement des entreprisses pourvoyeuses d'emploi, et pour que les tunisiens retrouvent leur droit au travail et aider les foyers à faible revenu

• Ouvre le champ politique, médiatique (Liberté d'expression, d’information et d'association)

• Comble le vide politique constaté, et finir avec l’exclusion de la société civile, des partis politiques et des associations indépendantes et le déni du droit de la société et de la jeunesse à la libre expression indépendante des opinions et revendications

• Cesse la spoliation du droit syndical

• Applique une démocratie réelle en légalisant l'opposition à l'intérieur et en exil

• Organise des élections libres: municipales, régionales...

• Libère tous les prisonniers de délit d'opinion

• Cesse les arrestations et poursuite judiciaire des manifestants

• Applique l'équilibre régional entre la zone côtière et zone montagneuse, en débloquant des budgets adéquats

• Indemnise les familles des victimes, les honore en tant que martyrs de la liberté.

 

Le COMITE LONGOVICIEN DE SOUTIEN A LA TUNISIE appelle publiquement à l'unité d'action complète avec l'ensemble des forces progressistes françaises et européennes, afin de prendre les mesures communes d'action qui s'imposent pour que la voix du peuple tunisien soit entendue et les comportements tyranniques qui ont porté atteinte aux différents secteurs de la société et ses forces vives soient bannis à jamais.

 

 

COMITE LONGOVICIEN DE SOUTIEN A LA TUNISIE

Mercredi 12 janvier 2011

Publié dans Politique

Commenter cet article