Institut Coréen de Réflexologie à Montpellier : Faire plaisir à ses pieds, se faire plaisir

Publié le

À Montpellier, dans nos prospections sur les thérapies contre le stress et les pressions du quotidien, nous avons rencontré Christian Houlez, en charge avec son épouse Nam Young-Hun, de l’Institut Coréen de Réflexologie.

 



Dans son Institut feutré dans la Résidence Les Jardins d’Isis, il nous a reçus avec élégance ; il nous a ouvert les portes de cette discipline en progression, vu le besoin des gens de se retrouver en harmonie avec leur bien-être. D’ors et déjà depuis une année, sa clientèle se fidélise. Elle est issue de divers milieux sociaux et de coins du pays ; elle est de plus en plus nombreuse. « C’est un art ancestral, réputé pour ses vertus bienfaisantes et antistress. » a-t-il développé.

 

Un dépliant disponible dans la salle d’attente nous a appris que  « Selon la culture coréenne, le pied est la représentation du corps : tous les organes y sont représentés. Agir sur un point reflexe, c’est permettre au corps de réagir. »

 

En pleine séance, une cliente allongée sur une table de massage, nous a répondu à quelques questions : « Une fois par semaine, je viens à cette séance de réflexologie plantaire. C’est par l’intermédiaire de la presse écrite : Elle Montpellier et Midi Libre, que j’ai appris l’existence de l’Institut Coréen de Réflexologie. » Et de continuer « Après la séance je suis détendue, les jambes légères. J’attends avec impatience de venir à la séance suivante. »

 





Phases de la séance

« Le travail sur les pieds –le pied en Corée est une unité qui
commence au niveau des orteils et qui finit au-dessus du genou– se fait de cette manière : on monte et on descend, à l’aide de pressions et de torsions diverses, environ 15 minutes, pour la détente. On favorise le flux et le reflux vasculaire, on évacue les toxines, on permet au corps de se rééquilibrer. Dans cette phase et d’autres, on touche les articulations, l’appareil urinaire, les bronches, le diaphragme, le nerf sciatique, le ventre, le dos… Les gestes sont répétés plusieurs fois. Ici ou là, on peut entendre des crissements ; c’est dû à l’accumulation de toxines. »
nous a-t-il confié pour satisfaire notre curiosité. « Le poinçon est essentiellement utilisé en Asie, et son introduction en France est parcimonieuse. Ses diverses pointes et formes sont adaptées aux diverses parties du pied. »

 

Le massage en Corée du sud

 








« En Corée du sud, le massage est un aspect culturel de la vie de tous les jours, les Coréens considèrent plusgénéralement le pied comme la partie la plus importante du corps. »
Ceci étant, à travers le massage de ce membre, le réflexologue coréen recherche à procurer pour son client un sentiment de  relaxation, de détente, de légèreté, d’équilibre, d’effets thérapeutiques naturels… « Les techniques de massage coréennes utilisent toutes une série de méthodes, dont la réflexologie –à l’aide de ses poinçons– et favorisent : l’activation de la circulation sanguine, l’élimination des toxines, un rééquilibrage du corps, un travail précis et en profondeur de certaines zones. » a-t-il ajouté. Il s’agit de techniques permettant de se sentir mieux et de libérer le stress.





Pieds et Visage, points visés par la Réflexologie Coréenne

 

« Une des spécificités de la réflexologie plantaire coréenne, c’est l’utilisation de poinçons (ou bâtonnets) en bois, jade, plastic, qui permettent un travail plus précis et en profondeur des zones réflexes, tout en favorisant aussi un assouplissement et une meilleure détente du pied (…) La réflexologie faciale coréenne permet aussi d’agir sur le visage ; toucher certaine zones réflexes, mais aussi activer la circulation sanguine. » a noté le praticien.

 




Des séances confiantes

 

Il est à préciser qu’avant chaque séance avec un client, le praticien instaure un climat de confiance par un entretien, puis le délassement des pieds dans un pédiluve rempli d’eau tiède parfumée, tout en proposant une tasse de thé coréen. Il finit toujours les séances par l’application de serviettes chaudes sur les membres traités, afin de nettoyer le pied des résidus graisseux, ainsi qu’enlever les toxines qui ont pues remonter, et de finir par une touche agréable.

 

Avant de quitter son Institut, il a tenu à nous offrir un thé aromatisé aux aiguilles de pins. Puis, il s’enferme à nouveau pour prendre les rendez-vous avec ses prochains clients.  

 



Nacer Boudjou

Montpellier, le 29 juillet 2009

Institut Coréen de Réflexologie
Résidence Les jardins d'Isis
20 route de Lavérune
34070 MONTPELLIER
Tél. : 06 25 09 78 96
contact@reflexologie-coreenne.fr
http://www.reflexologie-coreenne.fr

Publié dans SANTE

Commenter cet article